Connect with us

Trafic de drogue

Etats-Unis : une livraison de 13 tonnes de drogues interceptée par les gardes côtes

le

Les gardes côtes ont rapporté au port de Everglades, à la pointe sud de la Floride, 13 tonnes de drogues saisies.

Selon les gardes côtes, la cargaison de drogue, rapportée au port de Everglades en Floride le 24 avril, provient de 17 saisies différentes dans les eaux internationales, au large des côtes des Etats-Unis et de l’Amérique centrale, notamment du Mexique. La valeur totale en gros des produits illicite a été estimée à plus de 400 millions de dollars. Parmis les drogues, 12 tonnes de cocaïne mais aussi une tonne de cannabis.

Ces drogues sont habituellement exportées de l’Amérique latine vers les Etats-Unis à bord de bateaux légers et rapides, de petite taille, afin de ne pas être repérés par les forces de l’ordre mais aussi pour pouvoir leur échapper rapidement en cas de problème.

Au cours des saisies, 11 individus ont été arrêtés et 6 amenés au Etats-Unis. Les trafiquants seraient originaires de la Colombie, du Costa Rica et de l’Equateur.

Le commandant du Legare, un vaisseau appartenant aux gardes côtes, Jonathan Carter, a expliqué que les saisies étaient exceptionnelles et permettraient possiblement d’égaler la quantité totale de drogues saisies en 2017, qui a jusque là battu tous les records.

Lire la suite

Articles

Etats-Unis : Un chef de gang envoyé en prison

le

Charles Cheatham Roland va être condamné à de la prison ferme pour son rôle de chef d’un gang de trafiquant de drogue entre autres accusations

L’homme était responsable d’une importante organisation de trafiquants. Ces derniers se chargeaient de transporter la drogue depuis le sud de la Californie jusqu’à Washington et dans l’Illinois. Il écope donc d’une peine de 15 ans assorti d’une liberté conditionnelle de 5 ans. L’individu de 43 ans est originaire de Washington. Il avait été arrêté le 6 juin 2018 avec 38 membres de son gang. En août 2019 il avait plaidé coupables à divers chefs d’accusation ; trafic de drogue, port d’arme à des fins de trafic de drogue et blanchiment d’argent.

Un travail de longue haleine

Selon le procureur Moran ; « l’accusé et son gang sont responsables du trafic d’énormes quantités de drogue détruisant nos communautés ». Il ajoute qu’il est difficile de construire un dossier contre un aussi grand nombre d’accusés. C’est un travail compliqué qui incombe aussi aux enquêteurs et aux procureurs qui les soutiennent. Il a donc tenu à féliciter le travail accompli par ses collègues et par les enquêteurs.

Selon le dossier les individus trafiquaient de tout ; cocaïne, héroïne, oxycodone, marijuana et fentanyl. Les accusations de violence ne sont pas non plus absentes du dossier. Des fusillades leur sont attribuées à Seattle et dans le comté de South King. Grâce aux écoutes les enquêteurs ont pu entendre les membres du gang parler de plusieurs fusillades ; comme celle ayant eu lieu le 4 septembre 2017 devant le Renton Hookah. Entre autres choses des discussions ont été interceptés entre des membres du gang pour se fournir en arme après des attaques de rivaux.

De nombreuses condamnations

L’opération finale de la police contre le gang a permis d’importantes saisies ; 5,5 kg d’héroïne, plus de 2kg de cocaïne, 0,5kg de méthamphétamine, 56 kg de marijuana, 42 armes à feux et des centaines de milliers de dollars en liquide. La résidence de Cheatham fut une des plus grosses saisies ; cocaïne, crack, héroïne, marijuana, quatre armes à feu, 300 000$ en liquide, des bijoux incrustés de diamants etc. L’homme avait été interdit de port d’armes depuis de précédentes condamnations. Pourtant, alors qu’il vendait d’importantes quantités de drogues, il avait réussi à récupérer ce droit légalement.

Au total 43 accusés ont plaidé coupable pour leurs connexions avec ce trafic de drogue. Les condamnations les plus importantes vont de 5 à 11,5 ans de prisons. Cette enquête a été menée au sein du Projet Quartier Sécurisé ; ce programme permet la collaboration de tous les échelons de forces de l’ordre. Dans cet affaire, un très grand nombre d’institutions et d’agences de forces de l’ordre ont fourni leur concours pour permettre cette réussite.

Lire la suite

Articles

Alaska : de la drogue dans des boyaux de chèvre

le

Un homme de 71 ans a été arrêté pour avoir fait passer de la drogue dans des boyaux de chèvre pourris entre la Californie et Anchorage

Les agents de douane voient souvent des choses qui défient l’entendement ; cette fois-ci un homme a été arrêté pour avoir fait passer de l’héroïne et de la méthamphétamine dans des intestins de chèvre à l’aéroport d’Anchorage, en Alaska.

Une valise au contenu surprenant

L’aéroport international Ted Stevens d’Anchorage, en Alaska, est l’un des principaux carrefours de fret dans le monde. Cenen Placencia, âgé de 71 ans et originaire de Kodiak, y a été interpellé vendredi pour possession et trafic de drogue. Ceci a été confirmé par le procureur américain du district de l’Alaska dans un communiqué. Placencia était à la douane de l’aéroport international Ted Stevens d’Anchorage. Les enquêteurs ont demandé à fouiller les bagages enregistrés ; une boîte à poisson de 47 livres scellée avec du ruban adhésif et attachée avec une corde.

CNN a sollicité les commentaires de l’avocat de Placencia auprès de l’Alaska Public Defender Agency. Selon les enquêteurs d’Alaska ils ont découvert ; « des morceaux de viande mal emballés et congelés en une seule masse ». Ils ont ajouté ; « La viande ne semblait pas être destinée à la consommation humaine, et l’emballage et l’expédition étaient incompatibles avec les méthodes standard de traitement de la viande. » Une fois que la viande a commencé à décongeler, les enquêteurs ont déclaré que son odeur révélait qu’elle était pourrie et dangereuse à manger.

L’homme risque une lourde peine

Dans ce que les enquêteurs pensaient être des intestins de chèvre, il y avait 10 boules de méthamphétamine et d’héroïne enveloppées de ruban adhésif. Au total, 389 grammes de méthamphétamine et six emballages d’environ 740,5 grammes d’héroïne ont été récupérés. Placencia a déclaré aux enquêteurs qu’il avait acheté la chèvre pour 140 dollars à un éleveur en Californie. Il a ajouté qu’il avait l’intention de manger les intestins, a annoncé le district de l’Alaska. Placencia a nié savoir quoi que ce soit au sujet de la méthamphétamine et de l’héroïne.

En février, les Alaska State Troopers ont annoncé dans un rapport qu’une enquête avait été ouverte sur Placencia. En mars, la police a trouvé de la drogue et de l’argent chez lui ; 247 grammes d’héroïne et 13 grammes de méthamphétamine. Le district d’Alaska a déclaré que Placencia pourrait être condamné à 40 ans de prison et à une amende de 5 millions de dollars.

Lire la suite

Articles

Canada : Un guide du parfait trafiquant

le

Les enquêteurs du projet Nécros du SPVM ont découvert un véritable guide du trafiquant destiné aux membres d’un réseau criminel

Le document recense toutes sortes de conseils de bon sens et des règles à suivre pour les vendeurs de drogue. Ce niveau de professionnalisme fait presque penser à une entreprise légale. Il semble que ce guide du parfait trafiquant ait été écrit par le chef du réseau de trafiquants de drogues. Ce dernier était actif dans l’est et le sud de l’île de Montréal. Le SPVM a démantelé le réseau à l’automne dernier.

Un biker discipliné

Certaines règles s’appliqueraient très bien à du service client classique ; « ne pas faire attendre les clients plus d’une demi-heure », servir les gens dans l’ordre de commande etc. Cependant ce guide du trafiquant sert aussi à éviter l’attention des policiers ou à limiter les dégâts en cas de surveillance. La découverte de ce guide a eu lieu chez Davis Arbour, 38 ans. Ce dernier a été tué lors d’un vol de drogue dans son immeuble de la rue Jean-Talon Est dans l’arrondissement de Saint-Léonard.

L’individu faisait partie des Devils Ghosts ; un club de bikers servant à former de futurs Hells Angels. Les policiers ont découvert une grande quantité de drogue dans l’appartement ainsi que des documents de comptabilité. Cependant la véritable prise de la police est une liste de noms assortis de codes. Il s’agit d’une liste de client, possédant chacun un code individuel pour effectuer leur commande de drogue.

Une relève vite démantelée

Les enquêteurs ont rapidement appris que quelqu’un avait pris la relève d’Arbour. Ils ont donc commencé à infiltrer une, puis deux personnes parmi leurs clients en utilisant la liste. Le réseau fonctionnait par appel téléphonique entre 11h et 23h, sauf à Noël, le jour de l’An et lors de fortes tempêtes de neiges. D’autres règles régissaient les achats des clients et leurs interactions avec le vendeur.

Grâce aux achats effectués par les policiers infiltrés et la surveillance téléphonique la police a pu démanteler le réseau. Onze personnes, cinq hommes et six femmes sont actuellement accusés de trafic de stupéfiant. Ils ont été remis en liberté en attente du procès. Il est intéressant de voir comment une entreprise illégale peut reproduire dans ses formes une organisation de type salariale, la sécurité de l’emploi en moins. A n’en pas douter, si tous les trafiquants étaient aussi prudents et disciplinés les choses seraient bien plus compliquées pour les forces de l’ordre.

Lire la suite

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos informations

Réseaux sociaux

Derniers articles

Revue de presse

Nous suivre sur Twitter

Trending

Partages